Posted on

J’te l’dis pas…

12928219_10156869685810089_4375745013826021964_n

– Elle, j’ai pensé à toi cette semaine. J’ai un chum du secondaire qui est en voilier un peu partout dans le sud depuis quelques mois.

– Hen, pour vrai!? C’est quoi son nom?

– Je te le dis pas, un moment donné, je vais t’écrire pis tu vas me répondre du Pacifique.

– Crainte justifiée, mais je veux juste lui poser deux trois questions de navigateurs.

– (Soupir) Nicolas Authier

——

Bon ben mon M. J’aurais jamais cru que tu étais autant prédicateur, mais … je vous écris en direct du Pacifique. Projet de malade : amener le bateau de Los Angeles à Ensenada au Mexique.Voici le départ de la Marina Del Rey.

Love

Posted on

Humans of GAB : Sana

Sana, c’est notre nouvelle stagiaire en design graphique qui vient nous apporter un vent d’inspiration en provenance d’Égypte. Munie de son appareil photo, elle capture les plus beaux (ou moins fameux) moments du GAB. Sa carrière à Montréal vient tout juste de commencer; on lui souhaite beaucoup de succès ! Ou comme en bon Québécois, lâche pas la patate !
Pour voir ses créations, rendez-vous sur son portfolio Behance et pour décorer ton chez-soi avec ses belles photos, direction sa boutique Etsy !

Crédit © 2018 Jessica VALOISE
Dans le cadre des portraits de notre communauté #HumansOfGab, on lui a posé quelques questions :
Elle ressemble à quoi ta vie de rêve ?
Je voudrais vivre dans une place tranquille avec, bien sûr, des enfants et peut-être une de mes soeurs comme voisine. J’aurais un chien ou un chat, et ma tortue (elle a 9 ans) ! Mes journées seraient simples, mais puisque je suis une personne sociable et curieuse, j’aimerais bien les passer en rencontrant des personnes de différentes cultures.
Qu’est-ce qui te motive ?
Apprendre; l’idée que je n’ai jamais fini d’apprendre.
T’aurais fait quoi si tu ne faisais pas ton métier actuel ?
Je m’imagine en tant que vétérinaire; c’était en fait mon métier de rêve quand j’étais petite. J’aime encore beaucoup les animaux !
Une anecdote avec GAB ?
Pas encore, mais ça s’en vient sûrement !
Caféine tous les jours ?
Non 🙁 J’aime pas trop le café.
Trop de bois ou ça va ?
C’est justement la première chose que j’ai remarqué ici ! Je trouve que ça dégage une ambiance chaleureuse et j’aime bien.
Ta place préférée au monde (à part GAB) ?
Les plages en Égypte. Le paysage est magnifique et c’est tellement relaxant. Juste en parler maintenant me donne envie de me téléporter là-bas !
Bière ou pas de bière ?
Pas de bière ! (Je suis musulmane)
C’est quoi ta drogue préférée ?
*rire* Le chocolat !
Posted on

On parle de nous !

Salut la gang,
Ça faisait longtemps que j’avais pas entendu ma voix. Tsé, dans ma tête, quand je vous parle, ça sonne cool et grave.

Mais là, j’ai entendu ma voix pour vrai, comme vous l’entendez vous, quand je vous parle.
Ouch… C’est donc ben gossant.
Mais ça, c’était rien.
J’avais jamais entendu ma voix … avec mon accent en anglais d’ortho.
Double ouch. Hahaha.
Anyway…
Dans ce petit article en pièce jointe, vous allez nous entendre parler du café, de son concept, pis de plein d’autres niaiseries comme ma vision de la vie telle que citée dans Fight Club. Et ça, coast to coast à CBC.
Un gros merci à David Gutnick pour l’excellent article et pour me faire paraître pas mal plus cool que je le
suis réellement. 🙂
Love.
Gab.
Posted on

La légende du capitaine changé en goéland

Laissez-moi vous raconter une histoire…

Dans le temps, y’avait un gars qui rêvait d’avoir un voilier pour naviguer sur le fleuve. (ça me fait penser à quelqu’un ça)

Comme il était plutôt doué avec ses mains (aux dires se sa femme) il a passé tout l’hiver en forêt à la construction d’une belle goélette (swiz, swiz, bing, bing, crac, crac).

Au printemps, le bateau étant enfin terminé. Quand le village à vu ça, écoute, tout le monde était ben fier. Ah ouais, on avait vu un aussi beau bateau.

Le soir du départ ça fêtait, le capitaine frenchait des filles. Toute allait ben!

Mais quand la gang est partie sur le fleuve, ça pas été long que la malchance les a pogné, pis que le capitaine est tombé malade à bord. Tombe raide mort. L’équipage a pas eu le choix que d’domper le cadavre par dessus bord pis de revenir au village.

Après quelques mois au paradis, le pauvre capitaine s’ennuyait tellement c’pas croyable. Il se mit dans la tête d’essayer de convaincre Dieu de le laisser passer une heure sur son bateau. Dieu voulait pas. Je sais pas si vous avez déjà essayé de convaincre un dieu mais c’est pas évident.

On sait pas comment il s’est pris, mais il a réussi à convaincre Dieu de le transformer en goéland, comme ça il pourrait revoir son bateau. Mais comme d’habitude, il y avait une pogne. S’il arrivait un malheur au goéland, il arriverait un malheur au bateau.

Faque le capitaine chillait sur le top de son mât quand tout à coup, un petit fendant de l’équipage qui voulait se montrer ben bon décida de lancer une roche sur le goéland qui regardait tout le monde travailler. Bang! Il le pogne drette sur la tête pis le goéland tombe raide mort. (Encore!) Le vent s’est levé pis la tempête à coulé le bateau dans le fleuve.

Depuis c’temps-là, on ne tue jamais de goéland quand on est sur le fleuve.

Ah oui, j’oubliais. … MON BATEAU EST À L’EAU !!! 🙂

Love

Posted on

There and back again

Bon, c’était ben l’fun de se promener en Scandinavie pis en Catalogne pis toute pis toute…

Mais c’est pas toute, faut ben revenir à un moment donné. (Pis ce moment donné-là coincide souvent avec un compte de banque vide, c’est fou les coincidences dans la vie quand même hen…)

MAIS

Je reviens pour me gâter les yeux de beau, pis ça, ça ça fait du bien.

En passant, mon bateau se fait pimper comme jamais, le départ se rapproche comme jamais. Je me permet donc de te souhaiter une belle soirée, de même, gratuitement, prends-le!

Love

Gab