GAB maison

$450.00

** English below **

L’abonnement mensuel à la GAB maison est à 450$ et comprend un lit en dortoir, l’électricité, le Wi-Fi, meubles et équipements, papier toilette, liquide vaisselle, savon, entretien de la maison, et un abonnement au GAB café.

Tout ça est loué au mois, pour plus de 31 jours, faque avant que vous déchiriez la chemise sur le débat (fort important) sur la location court terme, sachez que nous, nous n’en faisons pas.

English :

The monthly subscription to the GAB Home is $ 450 and includes a dorm bed, electricity, Wi-Fi, furniture and equipment, toilet paper, dishwashing liquid, soap, home maintenance, and a subscription to the ATM coffee.

All this is rented by the month, for more than 31 days, faque before you tear the shirt on the debate (very important) on the short term rental, know that we do not do it.

Catégorie :

Description

GAB Maison

** English below **

La première maison pour travailler, un espace de cohabitation. Pour les âmes nomades de l’ère sédentaire.

Le premier étage comprend une cuisine ouverte sur une salle à manger, une salle de bain, un dortoir de 4 lits, et un grand jardin.

Le deuxième étage comprend un espace de chilling avec une bibliothèque participative, un dortoir de 4 lits, un dortoir de 6 lits, une chambre privée, une salle de bain, et un balcon.

L’histoire de GAB maison: 

Le concept était bien simple : vivons ici, comme dans une auberge de jeunesse, chambre en ville style, et rencontrons du monde, devenons amis, buvons de la bière et soyons heureux. Pas pire hen?

Ouain, les banques ne trouvaient pas ça elles. Quand je suis allé expliquer ça à la banque ; que j’allais bouger le café au premier étage d’un triplex commercial et faire une auberge du bonheur en haut, je pouvais voir leur petit sourire en coin en voulant dire ouain-ben-bonne-chance-le-kid-mais-oublie-ça-tu-suite. Pfff, je vais aller en voir une autre banque…refus…une autre…refus…une autre…refus. Ok, pas de triplex commercial dans ce cas, je vais acheter une maison ailleurs qu’au dessus du café et vous prouver que ça marche, après, je pourrai vous demander l’argent pour mon triplex commercial. Refus…refus…refus. (Un jour faudra bien réparer notre coop nationale aka Desjardins-fond-commun-de-placement-on-investi-tout-aux-États-Unis-et-rien-dans-nos-entrepreneurs, mais ça, c’est un sujet pour une autre fois.) Refus…refus. 16 refus…16!!!

Mais à ma 17e tentative…miracle! Une banque est prête à me faire un prêt-pont (prêt d’un an seulement) avec un paquet de conditions et un taux pas très avantageux, mais c’était mieux qu’un « non ». Un coup, toutes les conditions remplies, j’avais un an pour prouver que ça allait marcher mon affaire. Bing bang, notaire, lunettes soleil, peinture, lit, photos, apprentissage, toute sorte de mots de même.

Pis là, ça fait un an. Pis ça marche là.

J’ai jamais eu une grosse famille, j’en ai même jamais vue. 15 personnes dans une maison, ça ne se voit plus depuis les années 60 au Québec. À part pendant le verglas.

Mais depuis qu’on a fini les rénos et que toutes les chambres sont ouvertes, je peux vous l’dire, vivre une grosse gang à la même place, c’est l’fun en tabarnouche. Quand tout le monde est autour de la table le soir, y’a de l’ambiance!

Si toi aussi tu aimes être en bonne compagnie, dans une bonne ambiance tout en pouvant travailler, tu es le bienvenue dans la GAB maison !

 

English :

 

GAB Maison

The first house to work, a space of cohabitation. For the nomadic souls of the sedentary era.

The first floor includes a kitchen open to a dining room, a bathroom, a dormitory with 4 beds, and a large garden.

 

The second floor includes a chilling area with a participative library, a 4-bed dorm, a 6-bed dorm, a private bedroom, a bathroom, and a balcony.

The story of GAB house:

The concept was very simple: live here, like in a hostel, room in town style, and meet people, become friends, drink beer and be happy. Not worse hen?

Well, the banks did not find that them. When I went to explain that to the bank; that I was going to move the cafe on the first floor of a commercial triplex and make an inn of happiness upstairs, I could see their little smirk by saying good-luck-but-the-kid-but-forgetful -It-you-on. Pfff, I’ll go see another bank … refusal … another … refusal … another … refusal. Ok, no commercial triplex in this case, I will buy a house elsewhere than above the coffee and prove to you that it works, after, I will be able to ask you the money for my commercial triplex. Refusal refusal … … refusal. (One day will have to repair our national coop aka Desjardins-common-fund-of-investment-one-invested-all-in-the-United-States-and-nothing-in-our-entrepreneurs, but that is a subject for another time.) Refusal … refusal. 16 refusals … 16 !!!

But on my 17th attempt … miracle! A bank is ready to lend me a bridge loan (one year loan only) with a package of conditions and a rate not very advantageous, but it was better than a « no ». Suddenly, all the conditions fulfilled, I had a year to prove that it was going to work. Bing bang, notary, sunglasses, painting, bed, pictures, learning, all kinds of words of the same.

And here it’s been a year. And it works there.

I’ve never had a big family, I’ve never even seen one. 15 people in a house, it can not be seen since the 60s in Quebec. Except during the ice storm.

But since we finished the renovations and all rooms are open, I can tell you, live a big gang in the same place, it’s fun in tabarnouche. When everyone is around the table at night, there’s atmosphere!

If you also like being in good company, in a good atmosphere while being able to work, you are welcome in the GAB house!

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “GAB maison”

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *