LA TERRE

Le monde est divisé en plaques tectoniques right. Bon! Deux de ces plaques tectoniques sont L’Amérique du Nord et l’Europe (grossièrement). L’Islande est pile entre les deux. Ça fait des paysages intéressants mettons. Volcans, geyser, montagnes incroyables, fjords fulgurants, glaciers fantastiques. Bon vous voyez le genre.

Un truc qu’on remarque ici : l’absence d’arbre. Les premiers arrivants ont coupé les arbres ( ceux qui avaient réussi à pousser malgré le manque de soleil pendant l’hiver) pour se chauffer et se loger et depuis, les chèvres bouffent les pousses avant qu’elles aient une chance de vie.

L’EAU

Premièrement, l’eau ici est incroyable. Je ne pensais jamais dire ça de l’eau, mais elle est bonne dans yeule.

Autre manifestation de l’eau, les glaciers. Il neige tellement que ça fait un bloc de glace super pesant (à prononcer « pésant) qui se creuse montagnes et vallées. Assez impressionnant à voir.

LE FEU

Le feu dans le sens d’énergie, mettons.

Truc cool de l’Islande, à part quelques rares pylônes, tous les fils sont enfuis sous terre. Ça ne gâche pas le paysage. Genre de petits détails qui font la différence.

Autre truc intéressant, à cause justement de l’activité géologique, l’eau passe dans les craques de terre, se rend au magma et ressort en eau bouillante. (Geyser and shit). Tsé au Québec, tu creuses un trou et tu as de l’eau. Quand même cool. Ici, tu creuses un peu plus loin et tu as de l’eau chaude. Ça te chauffe une maison assez facilement. Résultat, les gens chauffent leurs maisons avec la géothermie pour des peanuts.

L’AIR

Le vent…ah my god le vent. (Bon ok ok, je ne recommence pas avec ça.)

Le cinquième élément : LE MONDE

Je n’ai pas rencontré ma Lilou Dallas, mais les gens ici sont magiques. Vraiment très sympathiques. Bon, comme je n’ai pas le goût de terminer ça sur une note « emo », on va faire un deal : je vais vous laisser découvrir le monde vous même en venant ici, et en échange, je vous raconte une tradition drôle sur les gens d’ici. Deal? Deal!

Ici, le système de nom de famille est assez particulier. Au lieu de prendre le nom de famille du père, les noms de famille sont composés du prénom du père avec une terminaison selon le sexe de l’enfant. « Dóttir » pour les filles. « Son’ pour les gars.

Donc, mon père s’appelle Bob. Ici, je m’appellerais donc Gab Bobson. Et ma fille s’appellerait, mettons Thóra Gabsdóttir.


Bon, c’était une courte et plaisante semaine qui m’a coûtée moins cher qu’un tout inclus dans le sud. Je dirais que c’est un succès. Je reviens bien excité de la semaine qui s’en vient, y’a plein de trucs excitants cette semaine, j’aurai bien l’occasion de vous en parler.

Avec amour,

Gab

Categories: Blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *