FAQ – Entreprenariat

Faut-il un capital minimum pour lancer son entreprise ?

Non, il y a un livre qui s’appelle “Star Up with hundred dollars” et c’est plein d’idées de start up possible avec un petit budget. Je dirai qu’avec l’arrivée d’internet c’est de plus en plus possible, on peut faire un site web soi-même pour seulement 60 dollars. C’est pas parce que tu reçois un milliard en financement que tu vas avoir plus de réussite.

Quels domaines faut-il maîtriser ?

Un entrepreneur c’est quelqu’un qui sait faire de tout mais pas très bien, donc il peut faire de la comptabilité, de la programmation, du droit, mais il est expert dans rien. Le profil plus employé va être expert dans un domaine bien précis, faque je pense que être un entrepreneur c’est vraiment être généraliste.

Démarrer un business est-il accessible à tout le monde ?

Oui, mais si on me pose la question si c’est une bonne idée pour tout le monde je dirai non. En ce moment les médias pis tout’ nous montre qu’être entrepreneur c’est “cool”, mais le revers de la médaille c’est que c’est vraiment difficile, tu travailles fort pour pas faire d’argent, tu peux vite te décourager, être démoraliser. De temps en temps t’as des succès mais t’sais ça m’a pris comme 15 échecs pour avoir un mini succès.

Une fois que tu as toute ton idée de business en tête, quelles sont les premières étapes principales pour démarrer ?

Le premier truc c’est que je demande à des gens que je connais qui font ça leur avis sur mon idée. C’est bien de mettre sur papier avec un tableau excel et avoir des sources de données les plus fiables possibles.

Après ça si tout parait bon c’est bien de faire une phase de test; essayer de trouver une manière pour tester une prémisse. Si ces étapes sont bonnes et validées, c’est que tu sais que tu as quelque chose de bon, je pense que ces étapes sont nécessaires.

Quelles sont les difficultés que l’on peut rencontrer ?

Tu vois toutes les difficultés que tu peux rencontrer dans ta vie, ben c’est sûr que tu vas la rencontrer, tout arrive ! Manque d’argent, manque de motivation le temps que le projet soit rentable, les ressources humaines à gérer, le marketing… C’est comme une série de puzzle à résoudre, pis à force d’en résoudre ça devient de plus en plus facile.

Démarrer une affaire demande-t-il beaucoup d’énergie ?

OUI ! BEAUCOUP !

Quels conseils donnerais-tu aux futurs entrepreneurs ?

Moi je l’aurai sûrement pas écouter parce que j’ai démarrer mon projet j’étais jeune mais je conseille vraiment d’avoir une vision à long terme. Souvent quand on se lance dans un projet, on veut tout de suite avoir beaucoup d’argent, surtout quand on est jeune. C’est bien plus facile de faire un succès quand tu te donnes une vision à long terme, parce que tout d’un coup, tu te rends compte que tu dois pas régler toutes tes affaires demain mais plutôt dans les 5 prochaines années pour que dans 20 ans ça fonctionne, et c’est beaucoup plus motivant de penser de cette façon, tout devient plus calme.

Quels sont les organismes qui peuvent donner de l’aide aux jeunes entrepreneurs ?

Il y en a vraiment plusieurs, déjà le CLD, centre local de développement au Québec, c’est vraiment un guichet pour les entrepreneurs, il te demande un plan d’affaire, parler de ton investissement, de subventions… Mais on se rend compte que c’est important de passer par cette étapes pour pouvoir après avoir l’aide des gros organismes pour l’évolution de ton projet.

Dans quels cas faut-il demander un brevet ?

Un avocat te dirai, dès que t’as une technologie nouvelle. Moi je pense que c’est une perte de temps, c’est pas parce que t’as un brevet que t’as pas quelqu’un qui va faire la même chose, c’est parce que t’as un brevet que ça épaissit ton dossier en cours si t’as quelqu’un qui le fait. C’est plus un trucs pour que les grosses compagnies se battent.

Peut-on démarrer une entreprise absolument seul ?

Oui définitivement, mais encore là faut vraiment être prêt à faire de tout parce que au début t’auras pas les fonds pour sous-traiter. T’es toujours seul à la tête d’un projet, c’est comme si t’étais le capitaine d’un bateau.

Comment se faire connaître quand on est nouveau sur le marché et avec un petit budget ?

C’est vraiment le défis du siècle ! Le meilleur moyen aujourd’hui c’est les médias sociaux, il y a possibilité de toucher un plus grand public mais après ça demande un effort constant.  

Quelles sont les principales lois à connaître pour lancer son entreprise ?

D’abord il y a les lois pour enregistrer son nom, relié à ta personne ou en incorporation. Arès il y a aussi les lois fiscales, le best c’est de demander conseils à des entrepreneurs parce que les avocats c’est vraiment cher. Encore là le centre local de développement est une bonne source pour se renseigner.

Passe-t-on obligatoirement par des difficultés financières lorsqu’on démarre ? Tes conseils pour y échapper ?

Oui ! Les besoins sont illimités, les ressources elles sont limitées, donc il faut réussir à créer quelque chose qui va s’entrevenir de lui-même des revenus.

Je me rend compte que ce qui rend heureux c’est de résoudre les puzzle d’arriver à son but ça rend une certaine satisfaction.

Comment préparer un plan d’affaire ?

J’suis tellement pas un fan du plan d’affaire! Le seul conseil que je pourrai donner c’est le garder simple, moi j’ai été forcé de faire une bible avec plein d’affaires par des organismes mais au final on s’en sert pas tant que ça. Juste deux pages en disant ton idée, tes clients, ta stratégie marketing, ce que tu penses que ça va rapporter et ce que tu vas tester pis c’est tout. Par contre c’est important de le mettre à jour et pis tranquillement il deviendra de plus en plus gros.

Souvent les organismes préfèrent quand même quand c’est gros, ça donne de la crédibilité.

Comment fonctionnent les taxes ?

Ca dépend des lieux, au Québec c’est un bordel incroyable parce que on a un système provincial et fédéral et les deux ont des compétences différentes; les taxes c’est provincial et les crédit développement c’est fédéral. Faut vraiment faire deux rapports d’impôts et savoir à qui l’envoyer.

Après les gouvernements sont quand même assez flexibles ils sont pas là pour couler les business.

Tes conseils pour obtenir un financement auprès des banques ?

Les banques pis moi on a pas eu une super relation haha. L’épaisseur du documents les importe pis elles ont vraiment peur de prendre des risques de ne pas se faire rembourser. C’est vraiment difficile pour les entrepreneurs d’avoir des prêts des banques, mais ici on a la chance d’avoir la BDC, la banque du Canada qui est pour les entrepreneurs, pis eux ont des paramètres plus flexibles mais avec un plus fort taux d’intérêts. Les autres vont prêter quand ça va bien et qu’il y a plus de risques.

Comment choisir la forme juridique adaptée à notre projet ?

La meilleure info ça va être de demander à un entrepreneur que tu connais. Mais en résumé t’as la compagnie personnelle qui est pour les petits projets, dès que ça grossit l’incorporation devient un bon deal.

T’as trois choix, t’as le classique: l’incorporation, c’est une société qui est là pour faire de l’argent psi que tu possèdes donc il y a du capital. Après t’as la coop, qui est possédée par des membres, et là il y a trois types: coop de consommateurs, de producteurs et de travailleurs.