Posted on

On lance les GAB Assurances !

AJOUT : Dû à un refus de la RAMQ de reconnaître « travailleur autonome » comme « un emploi », nous avons dû arrêter les GAB assurances. Nous avons phrasé notre mécontentement du traitement non-équitable subis par les travailleurs autonomes et nous vous invitons à faire de même sur le site de la RAMQ.

Faut que je l’avoue, je suis un peu fier.
Ah pis soyons honnête, je suis VRAIMENT FIER!
Y’a quelques mois, je me défoulais sur Facebook parce que j’avais essayé de négocier une hypothèque et des assurances, et que je m’étais fait dire en gros : « travailleur autonome? On veut pas ça. Soit t’as une job, soit t’es une marde »
Bon!? C’est donc le fun jaser avec des banques hen…
Mais ça veut aussi dire qu’il y a une opportunité d’affaires et une opportunité de créer quelque chose de cool.
Fast forward quelques mois, ben on l’a fait! On a réussi à trouver un regroupement cool (Pigefolio) et un assureur cool (Assurance Maximum) pour (enfin) offrir un bon package d’assurance sans faire chier le monde avec 56 000 questions poches.
Pis c’est ça qui me rend fier.
Mais j’suis aussi fier pour une autre raison…
C’est que mes vieux chums arrêtent pas de rire pis de m’écrire depuis ce matin parce qu’ils peuvent pas croire qu’il y a un produit dans la nature qui associe « GAB » et « assurances ».
Un jour je vous raconterai ma jeunesse…un jour…peut-être.
En attendant, comme d’habitude :
Love!
Gab.
Posted on

Stockholm, 2017

Eille allô!

Ça faisait longtemps que j’vous ai pas écris, pis ça me tentait de parler de politique ce soir… Hahaha. Euh, non!

Pour vrai, j’ai moins écris dernièrement pour une raison ou une autre pis ça me manquait pas mal. Mais ça arrivera plus, oh non!

Anyway, v’là quelques semaines, j’ai vu passer un deal de malade sur Yulair (merci Yulair) : 350$ aller retour pour Stockholm avec Wowair (merci Wowair). 350$! En Europe! Euh! Malade!

En plus, Stéphanie m’a booké des rendez-vous ici avec des coworking et des développeurs (merci Stéphanie) faque je pourrais bien revenir la tête pleine d’idée pour le café et le cellulaire plein de contacts pour des contrats de Web (et vice versa). J’ai pas vu grand chose de la ville encore, mais tout à l’heure, je marchais un peu n’importe où, tourne à gauche, tourne à droite pis boom! Je tombe sur cette vue-là.
Y’a un « love » de caché dans la photo, mais au cas où vous le trouvez pas :

Love

Gab

Posted on

Break de fin d’année!

Wow, c’était une belle année pour nous. Après avoir lancé notre fulgurant forfait à 75$/mois (le bureau le moins cher à Montréal) Après avoir lancé nos assurances pour travailleurs autonomes en partenariat avec Pigefolio pour 95$/mois (la meilleure option pour les travailleurs autonomes) Après avoir lancé le GAB maison (le coliving le plus cool en ville) Je vous dirais que… on a besoin d’un break. Mais y’a pas juste nous qui avons besoin d’un break, vous aussi avez besoin d’un break! Faque pour s’en assurer, on va fermer du 23 décembre au 2 janvier, allez donc frencher quelqu’un, passer du temps avec votre grand-mère pis chillons dans un spa, je sais pas moi, gâtez-vous! Pssssttt, pour les membres, on a fait faire des clés et vous pouvez nous en demander une si vous voulez venir travailler au café pendant le break. Love Toute l’équipe du GAB aka Gab, et ses GABettes.
Posted on

Party de bureau et blogue

Se partir un blogue

« Hey Gab, me semble que tu devrais te partir un blogue »

J’me lève les yeux d’mon latte (le meilleur en ville selon le GAB guide-du-voyageur), accoudé au bar du café. Pas fou ça!

C’est une idée à laquelle je pense souvent. Bon, là, je vous entends me dire : « Ouais mais Gab, t’as pas déjà un blogue?! »

Ben oui ! Mais il s’écrira pas seul faque faut ben que je m’y remette. Faaaaaaque, dans le meilleur des mondes, on va se voir plus souvent ici. Cool? Cool.

Party de bureau. On le fait ?

Qui ici, en tant que pigiste ou entrepreneur s’est mordu les doigts à l’approche du temps des fêtes, parce que toute votre gang se lance corps et âme dans les partys de bureau ? HEN QUI ?!

Ben, considérez que vos arrières sont couverts par l’équipe du GAB, parce que, nous aussi, on s’ennuie de cette journée-là du temps qu’on travaillait au bureau. (On s’ennuie pas de beaucoup de jours, mais soyons honnête, celle-là était cool!)

Faaaaque, voici le deal :

19 décembre
Réservoir, 9 Duluth E.
À partir de 18h.

On va s’amuser, rencontrer du nouveau monde, réseauter (un peu), et manger des accras comme s’il n’y avait pas de lendemain. Sortir de votre grotte de temps en temps ça va faire du bien.

Pas disponible cette date-là ? Ça tombe bien parce qu’en recommençant à écrire pour mon blogue, j’ai envie de créer du contenu à saveur entrepreneurial. Rien de trop compliqué, et comme d’habitude je me laisse porter par mes expériences et mon avis de le partager avec les gens autour de moi.

Sur ce, on se voit bientôt, et je vous souhaite plein de paillettes, de boules de Noël et de beaux feux sur la chaîne spéciale de Netflix.

Eille, love!

Gab

Posted on

Humans of GAB : Klara

Klara, fraichement débarquée de France, est la dernière arrivée au GAB. C’est la rockstar qu’on recherchait, notre homme-à-tout-faire, c’est notre scrum master qui nous permet de tout bien coordonner !

Crédit © 2017 Jessica VALOISE
Dans le cadre des portraits de notre communauté #HumansOfGab, on lui a posé quelques questions :
Tu aurais fait quoi si tu ne faisais pas ton métier actuel ?
Je change de métier tous les deux ans environ, j’ai été géologue, chef de chantier, j’ai travaillé dans une ambassade et dans des grosses entreprises. J’ai commencé une formation en naturopathie avant de venir au Québec, donc je ferais probablement ça.
Elle ressemble à quoi ta vie de rêve ?
En ce moment, elle ressemble pas mal à ce que je vis. Je viens d’arriver à Montréal, je découvre, j’ai un job que j’aime, je retrouve ma soeur, c’est cool. Sinon, dans ma vie de rêve, je prends mon petit déjeuner dans un rockingchair sur une terrasse qui fait face à l’océan.
Qu’est-ce qui te motive ?
L’idée de faire sourire au moins une personne dans la journée en lui apportant un peu d’aide ou de douceur.
Qu’est-ce qui manque chez GAB pour que ça soit parfait ?
Un (des) chat(s) !
Notre slogan “Living the Dream”, ça t’inspire quoi ?
Ca m’inspire “go for it” : quand tu veux faire quelque chose, donne-toi les moyens, fais-le, pis si tu te trompes, c’est pas grave, tu te relèves et tu réessayes.
Trop de bois ou ça va ?
Ca va, j’aime ça.
Une anecdote de jeunesse ?
Il y a bien cette soirée totalement improbable à Varsovie, il y a quelques années, dans un ancien hôpital pour enfants, avec des hippies et des gens complètement flyés… mais whatever happens in warsaw stays in Warsaw 🙂
Une partie de ton corps dont tu es vraiment fière ?
Je dirais mes yeux, y’a comme des petits tournesols dedans.
Poutine ou pas poutine ?
Oh oui poutine !