Posted on

Voilier, zombies et offre d’emploi

Ça fait maintenant deux/trois semaines que je vis sur mon voilier dans le vieux port. Après mûre réflexion (de 45 secondes) on a décidé de faire le bureau directement dans le bateau. C’est beau, petit, l’fun, toute sorte de mot d’même là.

Dans les balades le fun à faire autour, il y a aller faire des ronds dans les bassins du vieux port ben lentement une coupe de rouge (en plastique) à la main. Un des bassins donne sur le silo #5, vous savez, cette énorme structure en béton et métal tout rouillé près du signal lumineux de Farine Five-Roses. C’est immanquable, à chaque fois que je passe à côté de ça, la discussion sur quoi faire en cas de Zombie apocalypse revient toujours. Peut-être parce que je l’amène sur le sujet à tout bout d’champ, mais surtout qu’on dirait vraiment que c’est une relique d’une ancienne société glorieuse maintenant abandonnée.

Enfin bref, dans la liste des conversations intéressantes, celle-là trône dans le top 10. Ça lève tellement de sujet intéressant.

Bon, premièrement l’équipe. Ça prend un groupe de gens clés qui, combinés ensemble, peuvent survivre, se défendre, se nourrir, se déplacer, fourrer, et chiller. À ça, selon moi, doit se greffer un leader qui va trancher en cas de litige. Selon mon expérience de voyageur, un leadership (même mauvais) est mieux que pas-de-leadership. Comment recruter ? Comment élire le leader?

C’est pas tout l’équipe. Ça prend de l’équipement. En tête de liste, des guns. Beaucoup de guns. Pour se défendre contre les zombies et aussi contre les autres humains. Tout ce qui est à moteur va durer entre 3 semaines et 3 ans, mais il y a définitivement une durée de vie limitée, donc, le plus d’outils « à main » possible.

Finalement, ça prend une destination. La ville n’étant pas vraiment un bon choix, il faut se diriger ailleurs. Là, c’est le sujet le plus délicat. Francis lui croit que le best est de se diriger au nord, à la limite d’où c’est possible de cultiver. Sa croyance étant que le froid va ralentir (voire arrêter) les zombies pendant l’hiver et qu’il sera possible de faire des rondes pour s’en débarrasser.

Perso, je crois encore qu’il est mieux de partir en voilier vers le sud. La survivance y est facile avec la mer, et les zombies ne nagent pas (selon la littérature zombie disponible en date d’aujourd’hui). Dur à trancher, mais je crois que ça serait le meilleur choix. Pis tant qu’à mourir, j’aime autant le faire au soleil en mangeant un thon frais sur mon bateau.

C’est donc dans cette optique que je vous introduit vrai le sujet de mon article. Je cherche un(e) adjoint(e) administratif(ve) pour se jointe à l’équipe de Blobon. En prime, vous pourriez travailler sur un voilier et vous trouver un sauf-conduit en cas de catastrophe de zombie. C’est pas beau ça ?

Pour voir l’offre d’emploi, suivre ce lien. Pour appliquer, juste à m’envoyer votre CV à Gab@gab.ae

Capt.

Posted on

Qu’est-ce qui fait un fjord

Mettons quand y fait frette. Ben y neige. Dah…

Bon mettons qui fait tellement frette que la neige fond juste jamais. Ben elle s’accumule année après année.

Ça fait un glacier…

Ok, astheure, as-tu déjà levé un 18 litres d’eau? C’est pesant en chien hen? (À prononcer « pézant »)

Ben imagine astheure des millions de milliards de 18l qui s’accumulent de même sous forme de neige. Holy shit le poids fucked up!!

Ça finit par creuser les montagnes qui sont en dessous de la glace, pis ça fait des genre de rivières de glaces. Pis ça creuse. Pis ça arrache. C’est pas mêlant, y’a pas grand chose qui est capable de faire plier une montagne. Y’a juste l’eau…et le temps.

Pis un moment donné, il fait chaud, pis il neige moins, pis la glace fond. Ben ce qu’il reste c’est un gros trou entre les montagnes, tellement profond, tellement creusé que l’eau de la mer rentre dedans.

Dans ce temps là, ça fait un fjord.

Pis justement, on a à un de ça nous autres un fjord, non mais on est-tu assez chanceux!? Le fjord du Saguenay.

Pis justement, je m’en vais le naviguer dès que mon bateau est prêt et que ma barre de courage est à 100%.

Mais en attendant, voici ce que plusieurs appellent « le plus beau paysage d’Europe » : le Nærøyfjord en Norvège.

Love

Posted on

Imagine juste deux secondes

 

Quand tu pars de Montréal vers Tadoussac (comme j’ai fait il y a quelques semaines), une des premières affaires que tu pognes c’est Trois-Rivières.

 

Ça été nommé de même parce que la rivière St-Maurice se split de chaque côté de l’île St-Quentin pis on dirait du fleuve qu’il y en a 3 quand il n’y en a qu’une.

Pis si vous avez à y dormir à l’ancre, c’est tout un spot. Ça fait au moins 400 ans d’ailleurs que les marins dorment à l’ancre là, probablement plus si les premières nations dormaient à l’ancre dans leur canoë. (Note à moi-même : essayer d’avoir réponse à cette question là)

Bref, tu te retrouves bien protégé du vent, c’est calme, beau, ça te donne le temps de fumer un bat pis de lire des shits sur wikipédia.

Personne va tomber en bas de sa chaise en apprenant que je trippe sur l’histoire (en particulier celle de notre coin de pays). Pis dans les histoires de feu que j’ai lu/vu, celle des draveurs est quand même particulièrement incroyable.

Bûcher tout l’hiver avec les boys en haut de la rivière dans les terres, pis descendre avec son bois bûché au printemps en flottant sur les bios de bois jusqu’au fleuve en bas.

Attends.

Imagine les machines… Ça! Ça tu veux ça dans ton team-d’apocalyspe-de-zombies ça.

Pfff, j’en reviens même pas.
D’ailleurs y’a un bout qui n’était jamais couvert dans nos petits livres d’enfants qui parlaient de ça. Pis bon. J’hésite à en parler parce que tsé, ma mère pis mes clients me lisent sur Facebook.

Mais un moment donné, faut assumer pire dire les shits.

Faque imaginez de passer l’hiver à presque pas te laver. Bûcher toute la journée dans la grosse neige, au frette. Pis après faire sauter l’embâcle pis descendre avec tes arbres qui s’accrochent partout dans les roches pis partout. C’est lourd tsé un arbre.

Pis après tout ce temps là, tu vois la ville s’approcher tranquillement à partir de la rivière.

Imagine juste deux secondes comment tu dois avoir le goût de fourrer.

Love

Gab —- #Québec #instagood #photooftheday #instamood #beautiful #picoftheday #igers #instadaily #tweegram #happy #instagramhub #bestoftheday #igdaily #webstagram #fun #like #sailboat #sun #instagramers #cool #life #nature #art #photo #amazin

Posted on

Stockholm, 2017

Eille allô!

Ça faisait longtemps que j’vous ai pas écris, pis ça me tentait de parler de politique ce soir… Hahaha. Euh, non!

Pour vrai, j’ai moins écris dernièrement pour une raison ou une autre pis ça me manquait pas mal. Mais ça arrivera plus, oh non!

Anyway, v’là quelques semaines, j’ai vu passer un deal de malade sur Yulair (merci Yulair) : 350$ aller retour pour Stockholm avec Wowair (merci Wowair). 350$! En Europe! Euh! Malade!

En plus, Stéphanie m’a booké des rendez-vous ici avec des coworking et des développeurs (merci Stéphanie) faque je pourrais bien revenir la tête pleine d’idée pour le café et le cellulaire plein de contacts pour des contrats de Web (et vice versa). J’ai pas vu grand chose de la ville encore, mais tout à l’heure, je marchais un peu n’importe où, tourne à gauche, tourne à droite pis boom! Je tombe sur cette vue-là.
Y’a un « love » de caché dans la photo, mais au cas où vous le trouvez pas :

Love

Gab