Posted on

Humans of GAB : Klara

Klara, fraichement débarquée de France, est la dernière arrivée au GAB. C’est la rockstar qu’on recherchait, notre homme-à-tout-faire, c’est notre scrum master qui nous permet de tout bien coordonner !

Crédit © 2017 Jessica VALOISE
Dans le cadre des portraits de notre communauté #HumansOfGab, on lui a posé quelques questions :
Tu aurais fait quoi si tu ne faisais pas ton métier actuel ?
Je change de métier tous les deux ans environ, j’ai été géologue, chef de chantier, j’ai travaillé dans une ambassade et dans des grosses entreprises. J’ai commencé une formation en naturopathie avant de venir au Québec, donc je ferais probablement ça.
Elle ressemble à quoi ta vie de rêve ?
En ce moment, elle ressemble pas mal à ce que je vis. Je viens d’arriver à Montréal, je découvre, j’ai un job que j’aime, je retrouve ma soeur, c’est cool. Sinon, dans ma vie de rêve, je prends mon petit déjeuner dans un rockingchair sur une terrasse qui fait face à l’océan.
Qu’est-ce qui te motive ?
L’idée de faire sourire au moins une personne dans la journée en lui apportant un peu d’aide ou de douceur.
Qu’est-ce qui manque chez GAB pour que ça soit parfait ?
Un (des) chat(s) !
Notre slogan “Living the Dream”, ça t’inspire quoi ?
Ca m’inspire “go for it” : quand tu veux faire quelque chose, donne-toi les moyens, fais-le, pis si tu te trompes, c’est pas grave, tu te relèves et tu réessayes.
Trop de bois ou ça va ?
Ca va, j’aime ça.
Une anecdote de jeunesse ?
Il y a bien cette soirée totalement improbable à Varsovie, il y a quelques années, dans un ancien hôpital pour enfants, avec des hippies et des gens complètement flyés… mais whatever happens in warsaw stays in Warsaw 🙂
Une partie de ton corps dont tu es vraiment fière ?
Je dirais mes yeux, y’a comme des petits tournesols dedans.
Poutine ou pas poutine ?
Oh oui poutine !
Posted on

Humans of GAB : Guillaume

Guillaume Martin Laval, ami de Gab depuis vingt et quelques années, à défaut de voyager dans le monde, il voyage dans la musique en explorant différents styles en tant que musicien et accordeur de piano.

Crédit © 2017 Jessica VALOISE
Il nous a rendu visite la semaine passée, et on lui a posé quelques questions dans le cadre des portraits de notre communauté #HumansOfGab :
Elle ressemble à quoi ta vie de rêve ?
Elle ressemblerait à ce que j’ai en ce moment, une coche au dessus. Plus de moyens, plus de clients. Être capable d’être moi-même à 100%. C’est sûr que si je pouvais vivre de musique, là c’est comme le summum de ma vie de rêve. Faire que de la musique.
C’est quoi tes passions ?
La musique. J’ai grandi dans une maison où il y avait toujours de la musique qui jouait, peu importe le style. Sinon les animaux. J’aime le rapport humain et animaux. J’ai toujours eu des chiens et des chats et j’en ai encore. Je ne dirai pas que c’est une passion mais c’est quelque chose dont je ne peux pas me passer. Le voyage, ça commence un peu, à cause de Gab, qui m’emmène dans ses trips. Je trouve ça cool de voyager, surtout d’aller voir des shows en voyage, c’est comme deux en un, c’est vraiment le fun.
Qu’est-ce qui te donne envie de te lever le matin ?
De poursuivre ce que j’ai entrepris déjà et de l’améliorer. Pis sûrement d’aller faire pipi.
Une anecdote avec Gab ?
Faque il faut que j’en trouve une savoureuse… On a été en Californie l’année passée pendant le Desert Trip. C’est sur trois jours, y a six bands, c’était vraiment malade. Pis dans le jour comme on attendait d’aller voir les shows du soir ben on se promenait en char pis on fumait du pot pis on s’en allait dans le désert… Pis on était sur une route où est-ce qu’y avait du monde qui tirait du gun à ciel ouvert tab’! Ma blonde était un peu genre “WOOOOOW”!!! Dans le coin apeurée. Pis Gab là regarde “Moi j’ai pas peur ostie que je m’en vais voir”! Il est allé voir les gars, moi j’étais comme je vais checker de loin, j’en revenais pas! “Blabla bla”, on entendait pas vraiment ce qu’ils se disent, on peut juste le voir “blabla” à la Gab… Pis cinq minutes après il avait les guns du gars et il tirait. Faque c’est ça, c’est pour ça que je l’aime entre autre ce gars, c’est parce qu’il est tellement spontané et inattendu… Ça me fait toujours rire.
Notre slogan “Living the Dream”, ça t’inspire quoi ?
Ça m’inspire quand-même beaucoup, parce que de la même façon, peut-être à un degré inférieur, mais le fait d’aller accorder des pianos pour moi pis de faire de la musique, c’est mon living the dream carrément. Ça fait six ans que je fais ça, avant ça je vendais des guitares dans un magasin de musique et j’étais en dépression, pis à chaque jour j’espère que ça va durer toute ma vie, j’veux pas que ça arrête. Faque ça m’inspire juste de continuer comme ça pis d’essayer de ne pas créer de barrières dans mes nouvelles idées ou dans ce qui peut me driver dans la vie.
Trop de bois ou ça va ?
Je te dirai que ça va. La première fois que je suis venu et que c’était plein de presswood j’étais très septique. Après coup, je trouve ça cool, c’est bien, c’est beau.
Une partie de ton corps dont tu es vraiment fier ?
Je dirai heu… probablement mes yeux, parce que je me le fais dire plus souvent.
C’est quoi ta drogue préférée ?
Ben c’est clairement le pot. J’en ai essayé plusieurs d’autres plus jeune, mais non c’est clairement ça. Je trouve que c’est relax et pas dans les extrêmes. Ça ouvre la créativité. Je vois que des bons côtés à ça.
Neige ou soleil ?
Clairement soleil. Je ne déteste pas la neige mais… Après la fête, on a hâte que la chaleur arrive.
Pour faire accorder ton piano par Guillaume, c’est par ici : www.pianozik.comhttps://www.facebook.com/AccordeurPianoZik/ – 450-349-1493